l Richard Ferrand élu président de l'Assemblée nationale | LCP Assemblée nationale twitter facebook chevron-right
Assemblée nationale

Richard Ferrand élu président de l'Assemblée nationale

Avec 254 voix sur 484 suffrages exprimés, Richard Ferrand a été élu de justesse dès le 1er tour de scrutin. Il dépasse la majorité absolue de 11 voix devançant Annie Genevard (LR, 95 voix), Marc Fesneau (MoDem, 86 voix), Ericka Bareigts (PS, 31 voix) et Mathilde Panot (LFI, 17 voix).
4 min

Le direct


Le 14e président de l'Assemblée nationale de la Ve République est donc Richard Ferrand. Sans surprise... sauf du point de vue du score : l'ancien président de groupe des députés LREM a rassemblé 254 voix sur les 484 suffrages exprimés au 1er tour du scrutin. Une élection en demi-teinte pour le nouvel hôte de Lassay, le groupe LREM rassemblant en effet 312 députés. Il est donc loin d'avoir fait le plein des voix.

En juin 2017, François de Rugy, son prédécesseur, l'avait emporté avec 353 voix.

La surprise de ce scrutin vient de Marc Fesneau, le patron du groupe MoDem, qui recueille 86 voix, soit deux fois plus (41 suffrages exprimés) que les votes exprimés par son propre groupe. D'après nos informations, plusieurs députés LREM ont voté pour lui, de même que quelques députés UDI, Agir et Indépendants.

Cette déperdition de voix pour peut-être liée à la bataille pour la désignation du candidat LREM au Perchoir où Richard Ferrand a dû affronter Barbara Pompili. Autre facteur susceptible d'expliquer cette évaporation de voix de la majorité : l'information judiciaire ouverte à Lille dans l'affaire dite des "Mutuelles de Bretagne" et mettant en cause le nouveau président de l'Assemblée nationale. Dans Libération, Richard Ferrand a laissé entendre que s'il devait être mis en examen, il ne démissionnerait pas du Perchoir.

16h35 : les députés votent

Carole Bureau-Bonnard, présidente de l'Assemblée par intérim, ouvre le scrutin pour une heure. Après tirage au sort, les députés dont le nom commence par la lettre "h" votent les premiers.

En théorie, puisque certains députés se sont faufilés pour se rendre à des réunions de travail :

17h35 : le scrutin est clos

Le dépouillement des votes commence.

18h25 : Ferrand au Perchoir : "Notre institution est sacrée"

Le nouveau président de l'Assemblée nationale s'exprime devant les députés. Il promet de veiller à la "vigueur" de l'Assemblée nationale et de "servir avec dévouement et détermination" le Palais-Bourbon.

18h40 : passation de pouvoir Rugy-Ferrand

Après son discours d'une dizaine de minutes, Richard Ferrand quitte l'hémicycle pour se diriger vers l'hôtel de Lassay, la résidence du président de l'Assemblée nationale. Entouré d'huissiers, le président de l'Assemblée nationale rejoint son prédécesseur François de Rugy, désormais ministre de la Transition écologique et Solidaire.

Pour en savoir plus

  • Comment se déroule l'élection du président de l'Assemblée nationale ?
  • Quel rôle, quels pouvoirs et quelles responsabilités pour le futur président de l'Assemblée nationale ?