twitter facebook chevron-right

Revivez l'audition du président de la Knesset à l'Assemblée nationale

Revivez l'audition du président de la Knesset à l'Assemblée nationale

Quarante-huit heures après les affrontements meurtriers dans la bande de Gaza, le président du parlement israélien Yuli-Yoel Edelstein était auditionné à l'Assemblée nationale. Revivez les principaux extraits des échanges, parfois vifs, avec les députés de la commission des Affaires étrangères.

La réception du président de la Knesset à l'Assemblée nationale, mercredi, était prévue de longue date. Un rendez-vous organisé pour les 70 ans de la création de l’État d’Israël et qui sera l'occasion pour Yuli-Yoel Edelstein et François de Rugy, de signer un accord favorisant les échanges entre les deux Parlements.

Yuli‑Yoel Edelstein, 59 ans, est le président de la Knesset depuis 2013. Il est membre du Likoud, le parti de droite du premier ministre Benyamin Netanyahou.

59 Palestiniens tués

Les députés de la commission des affaires étrangères n'ont pas manqué d'interroger Yuli-Yoel Edelstein sur le bain de sang à Gaza, lundi, où 59 Palestiniens dont plusieurs enfants ont été tués par les forces israéliennes qui ont fait également 2.400 blessés. Des heurts et manifestations de masse qui se sont déroulées le jour du transfert "historique" de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Dans une très large majorité, les députés français ont déploré "la réaction disproportionnée" d'Israël à Gaza. D'autres sont allés beaucoup plus loin : le communiste Jean-Paul Lecoq a dénoncé "la politique de terreur" menée, selon lui, par Israël. "Vous êtes un Etat terroriste dans votre comportement !", a-t-il ajouté. "Benjamin Netanyahou et Donald Trump ont du sang sur les mains !", a abondé la députée LFI Clémentine Autain.

"Israël n'a jamais abandonné le chemin de la démocratie"

Le président de la Knesset a, lui, défendu bec et ongles la politique menée par Israël. "Je vous en supplie, a-t-il lancé aux députés français, ne tentez pas de comprendre des terroristes. Il n'y a pas de souffrance !" Yuli-Yoel Edelstein a assuré que les documents découverts par le Mossad sur le nucléaire iranien montrent que Teheran n'a pas respecté l'accord sur le nucléaire signé avec la communauté internationale.

"L'Iran ne doit jamais avoir l'arme nucléaire !", a-t-il lancé, avant d'assurer : "Israël n'a jamais abandonné le chemin de la démocratie, ne serait-ce qu'un instant."

Revoir l'intégralité de l'audition :


Revivez ci-dessous les principaux extraits de cette audition.