twitter facebook chevron-right

Dans l'Eure, un maire estime que les députés de la majorité sont "disqualifiés" pour porter les revendications des Français

A Saint-Philbert-sur-Risle, les habitants n’ont pas attendu le lancement du "grand débat national" par Emmanuel Macron pour se retrouver et exprimer leurs revendications. Dès vendredi, Francis Courel, l'édile de cette petite commune de l'Eure, a organisé une réunion à laquelle ont participé plus de 400 personnes. Accusant les parlementaires de la majorité d'avoir voté "les budgets qui nous massacrent et qui génèrent de la pauvreté", l'élu espère que les maires ne deviendront pas la prochaine cible du mécontentement des gilets jaunes. Reportage de Marie Labat et d’Alice Rougerie.