twitter facebook chevron-right

La croissance fait-elle le bonheur ? Quand Ruffin et Le Maire philosophent...

La loi Pacte, censée faciliter la vie des entreprises, a suscité un débat un peu plus conceptuel qu'attendu mardi en séance. François Ruffin a reproché à Bruno Le Maire de n'avoir que le mot "croissance" à la bouche. Le ministre lui a répondu.

"Crise, croissance, crise, croissance !" Une ritournelle que François Ruffin (LFI) a l'impression d’entendre depuis toujours, lorsqu'il était encore "dans le ventre de [sa] mère". À la tribune, mardi lors de l'examen de la loi Pacte, le député a dénoncé la "rhétorique" d'un ministre de l'Économie qu'il juge obsédé par le culte de la croissance à tout prix.

Car la croissance fait-elle le bonheur ? Graphique à l'appui, François Ruffin assure qu'au-delà d'un certain seuil de richesse, ce n'est plus sur ce critère qu'on peut améliorer le bien-être des citoyens. Il invite donc l'exécutif a remettre à plat des certitudes "vieilles comme Giscard ou Mitterrand" afin de "consommer moins et répartir mieux".

"ll nous arrive aussi de rêver"

Quelques instants plus tard, Bruno Le Maire salue l'exposé "brillant" de son opposant, tout en assurant avoir, lui aussi, des pensées autres qu'économiques :

Nous ne rêvons pas forcément de crise et de croissance. Il nous arrive aussi de rêver des étoiles, de la mer, des beaux paysages, des arbres, de nos enfants, de la vie qui va venir.Bruno Le Maire, mardi 25 septembre 2018

Après cet instant presque poétique pour cette nuit de débat à l'Assemblée, le ministre ajoute que "l'argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue ; la croissance, c'est la même chose..."

Les débats ont ensuite repris sur des considérations plus terre à terre, avec la création d'un guichet électronique unique pour créer son entreprise.